La femme marocaine comme vous ne l’avez jamais vue : en 14 photographies exceptionnelles

La beauté des femmes marocaines d’antan en 14 photographies. Vous allez être ébloui par ces canons marocains d’autrefois !

À croire certains articles de la presse marocaine, les femmes marocaines sont les plus belles femmes au Monde. La beauté est une notion qui a belle et bien évolué à travers les siècles. Peut-être pas aussi bien que cela… Lorsque vous allez regarder ces photos, vous allez sûrement regretter la beauté des femmes marocaine d’antan car elle plaît encore.

Avant on préférait la femme ronde qui met le henné et parfois même un tatouage sur le visage. Aujourd’hui, c’est une autre histoire. Les critères de beauté de la femme chez les Marocains ont changé. Il faut que la femme soit mince, classe, féminine, douce et dans une moindre mesure qu’elle ait un beau sourire et de belles dents. Bref la liste peut s’allonger encore…



Quoiqu’il en soit, la beauté qu’elle soit relatif ou pas, une chose est sûre : nous avons trouvé 14 photographies de femmes marocaines d’antan… Des Berbères, des fassis et des rifaines qui sont belles et qui ont surtout du charme à revendre.

1- Une jeune beauté berbère

Texte pour malvoyants

Photographie prise en 1915.

2- Des jeunes femmes de Tanger en costume de cérémonie en 1980

Texte pour malvoyants

3- Une Femme du Rif en 1880

Texte pour malvoyants

Photographe : Victor Hell

4- Une juive marocaine qui porte lkeswa lkbira

Texte pour malvoyants

5- Une autre femme parée, cette fois-ci elle porte un fekroun

La jeune femme porte des bijoux de fête en harmonie avec le beau caftan en soie à rayures, très en vogue dans les années 1920. Sur le front, un médaillon dit tabâh retenu par un simple cordon en soie tressée, et aux oreilles, une paire de boucles dites dawah en or et pierres précieuses.

La ceinture est garnie d’une boucle appelée fekroun. Le fekroun est cette boucle de ceinture portée dans plusieurs régions du Maroc. Elle doit son nom (tortue) à sa forme de carapace arrondie et est sensée porter bonheur, tout en préservant du mauvais œil.

Texte pour malvoyants

6- Une femme de la montagne

L’archétype de la rifaine, telle qu’on peut en croiser encore aujourd’hui: large chapeau à pompons et serviette rayée autour de la taille. Mère courage aux pieds nus, mais au regard d’acier, exaltant la fierté et la détermination des montagnards du Rif.

Texte pour malvoyants

7- Une danseuse des Aït Oussa

Texte pour malvoyants

Goulimine. | ca 1934 – 39 | ©Jean Besancenot

8- Voici des Jeunes femmes des Ida ou Zekri aux visages tatoués

Texte pour malvoyants

Elles portent les boucles d’oreilles, tikhorsin, passées dans le lobe de l’oreille mais également soutenues par une attache au bandeau de tête. Le collier tour de cou est fait d’une enfilade de grosses bagues. Elles ont sur la tête la toukaït sur laquelle repose soit la taounza, le diadème, soit une volumineuse couronne obtenue par une quantité de laines vivement colorées.

Photographe : Besancenot Jean (1902-1992)
Date de prise de vue entre 1934 et 1939
Centre Anti-Atlas – Igherm. | Morocco, ca 1934 – 39 | ©Jean Besancenot

#9- Portrait d’une femme fassi en 1925

Texte pour malvoyants

Photographe Arlaud, Georges Louis

10- Une Jeune femme de Tafraout en costume et bijoux traditionnels

Texte pour malvoyants

11- Jeune femme de Chefchaouen.

Texte pour malvoyants

12- Voici une musicienne marocaine qui a du charme !

Une Musicienne marocaine en 1960

Texte pour malvoyants

13- Femme des années 70 au regard perçant !

Texte pour malvoyants

14- Et pour finir, une Casablancaise en 1980

Texte pour malvoyants


قد يعجبك ايضا